samedi 4 mars 2017

Article publié dans le CLEMI .3 mars 2017

 


 Voici le lien vers le journal franco-allemand rédigé par les 9 germanistes de la classe Sciences et patrimoine en AP encadrés par Mme Liaboeuf et Mme Barbery, coordinatrice CLEMI.

samedi 17 décembre 2016

Jeudi 15 décembre : La tentation d'Eve au louvre.Rencontre avec les restaurateurs du laboratoire c2rmf


 
Musée de Cluny .Les temps Mérovingiens.
*Après un départ à 4H30 du matin  ( bus rempli de 30 élèves de la classe SP et de 13 élèves de la classe Chaap de la châtaigneraie dirigée par Mr Lombard) , arrivée au musée national du Moyen âge et de l'Hôtel de Cluny à 10H. Le musée de Cluny est consacré aux monuments, meubles et objets d'art de l'Antiquité, du Moyen Âge et de la Renaissance.
Outre les œuvres majeures comme les vitraux et statues d'apôtres de la Sainte Chapelle et de  la Basilique de Saint-Denis,  les têtes de la galerie des rois de la cathédrale Notre-Dame de Paris et la célèbre "dame à la Licorne " de la fin du XV e siècle , les élèves ont pu déambuler à travers l'exposition "les temps mérovingiens" (26 oct-13 fev 2017). Tous les élèves ont notamment admiré le trône du roi Dagobert .
Direction Notre Dame de Paris et photo souvenir...
Après cette visite magnifique jusqu'à midi , direction notre dame ( visite intérieure et extérieure
photo souvenir du groupe de 43 élèves :
Les élèves ont été éberlués par la crèche à l'intérieur de notre dame.

 
 
*Un repas bien mérité ...
Vers 12H30, direction le Louvre pour manger au self des Tuileries :  repas chaud pour tout le monde.
*Laboratoire c2rmf et le Louvre...
A 14H : division du groupe en 2 :
*Les collégiens : direction Louvre de 14H30 à 17H15
*Les lycéens : direction dans un premier temps vers le laboratoire c2rmf où nous avons été accueillis par Alexandra Gérard, chef de la filière sculpture.
Elle nous a expliqué que le laboratoire c2rmf travaille avec tous les musées nationaux ou territoriaux comme le musée Rolin.
Au sein de la filière sculpture, il y a 2 conservateurs.
Le rôle du laboratoire est d'aider les musées à restaurer des œuvres.
*Ensuite intervention de Jennifer Vatelot, restauratrice du patrimoine qui a travaillé sur Eve.
Elle est restauratrice indépendante comme 95 % des restaurateurs. Il y a une seule fonctionnaire au c2rmf. ( une formation en 5 ans).
En avril/mai 2015, elle est venue à Autun pour faire un cahier des charges .
Des prélèvements ont été effectués par des ingénieurs du c2rmf. Eve avait un aspect noir qui a fait poser de nombreuses questions :
Etait-ce une couche de polychromie ou une croute formée au cours du temps?
Les prélèvements ont été étudiés au microscope optique puis au MEB qui fournit une image en noir et blanc.
On a pu ainsi trouver de la terre, du sulfate de calcium et du sulfate de baryum, qui s' il est utilisé en pigment ne se rencontre pas avant le 19e siècle.
Le sulfate de baryum a en fait été utilisé pour réaliser un badigeon mais  pas  comme pigment. Il a été appliqué par l'homme volontairement et ne constitue pas un encrassement.
Question suivante: peut-on enlever cette couche? Est-ce qu'il y avait de la polychromie sous jacente ?
La réponse a été non. On a pu prouver avec des prélèvements effectués sur le portail central qu'il s'agissait du même badigeon. Le badigeon a été mis après 1766.
Mme Chabard a pris ensuite la parole pour rappeler l'histoire d'Eve. En 1766,  on a décidé de rénover la cathédrale :le portail central a été cassé, les pierres vendues pour construire des maisons; En 1866, a été retrouvée Eve dans un mur d'une pharmacie d'Autun.
On faisait bruler autrefois du gypse pour fabriquer du plâtre devant la cathédrale ce qui a engendré la noirceur du badigeon.
Jennifer nous a ensuite présenté la tête du diable rénovée. Cette tête est arrivée dans les collections du musée Rolin au 19 e siècle. Elle a été restaurée au laboratoire c2rmf et la classe SP a été la première à admirer cette restauration. Quand elle a été retrouvée, elle était toute noire, attaquée par les sels. Elle a été trempée dans plusieurs bains pour les éliminer .
Pour en revenir à Eve le badigeon a été enlevé par le laser pour épargner la surface de la pierre. Ce travail a pris 10 jours.
Une radiographie de la main a été effectuée : on a découvert 2 goujons qui permettent de la maintenir. Cette main a été en effet cassée vers 1920 ( sur une photo de l'époque cette main n'apparait plus).
Le cout de la restauration a été environ de 20000 euros sans compter les analyses réalisées gratuitement par le laboratoire c2rmf.
Après 1H15 passées dans le laboratoire, direction le Louvre pour admirer Eve, toujours accompagnés de Jennifer VATELOT. Puis à la demande des élèves les grands classiques : victoire de Samothrace, la Joconde, Les noces de Cana, le sacre de napoléon, le radeau de la Méduse etc....puis retour vers le bus qui était au pied de la grande roue et retour par les Champs Elysées pour admirer les illuminations de Noel.

 
 
Un grand merci à Mme Chabard qui nous a accompagnés et qui a été une guide de choix!
Une grande partie de l'équipe SP était présente : Mme Thibaudet ( Phys-chimie), Mr Martin ( histoire) Mme Saroka ( anglais), Mme Liaboeuf ( Allemand), Mme Bernot      ( EPS) Mme Desormeaux ( maman d'elève), Mr Hof ( prof de SI), Mr Follis et Mr Lombard ( AP), documentaliste de la Chataigneraie., Mr Boise.
Les autres enseignants avaient malheureusement cours avec des terminales  ( Mme Leclercq    ( français), Mr Rolland( mathématiques) et Mme Sirugue ( SVT)
Un grand merci aux donateurs sans qui le voyage n'aurait pas été possible : ville d'Autun, Kiwanis, Lions club, association des anciens du lycée Bonaparte, foyer du lycée et collège.
Un voyage extraordinaire avec des souvenirs plein la tête.